Pourquoi est-ce que je grince des dents la nuit?

Votre dentiste vous le dit chaque année, vous grincez des dents la nuit. C’est un phénomène qui se nomme le bruxisme. Mais qu’est-ce que c’est?

Le bruxisme se produit généralement pendant la nuit, mais peut également être présent au réveil. Il consiste en une contraction importante des muscles de la mâchoire servant à la mastication, ce qui crée une forte compression ou des mouvements latéraux des dents, d’où le bruit de grincement. Environ 60 % des adultes présentent une activité rythmique des muscles masticateurs pendant leur sommeil, mais ce n’est que 8 % de la population adulte qui en présenterait une forme assez importante pour que le bruxisme soit fréquemment présent. Ce phénomène serait plus courant chez les enfants, car il aiderait à la perte des dents de lait, mais devrait normalement se résorber lors de l’apparition de la denture définitive. Or, il semblerait que ce ne soit pas le cas chez tout le monde.

Mais pourquoi cela se produit-il donc?

On ne sait pas! En réalité, l’étiologie du bruxisme demeure incertaine, mais plusieurs facteurs prédisposants y sont associés, comme le stress, les habitudes de mastication, les composantes structurelles de l’articulation temporo-mandibulaire (drôle de mot… on y reviendra!) ainsi que les facteurs génétiques.

http://www.radiologuesassocies.com/media/011_artic_temporomandibulaire__073244800_1800_03012017.jpg

Et si je fais du bruxisme, est-ce problématique?

Un peu, oui! Les conséquences du bruxisme ne mettent pas votre vie en danger, mais elles peuvent varier de la dégradation de l’émail de vos dents, à des douleurs au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (encore ce mot… on y arrive, je vous le promets!) ou au réveil fréquent de votre partenaire de sommeil. Dans le cas de la santé de vos dents, votre dentiste est évidemment la personne idéale pour l’évaluer et pour vous prescrire une plaque occlusale, si nécessaire. Cette solution permet de préserver une meilleure intégrité de vos dents et peut parfois aider à diminuer légèrement la tension au niveau des muscles masticateurs tout en diminuant le bruit de grincement. Cependant, la cause initiale de la tension au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (!!!) risque fort probablement de demeurer.

Assez, c’est assez, parle-moi de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM pour les intimes)!

Très bien, puisque vous insistez! Et ça tombe bien puisque c’est notamment ce que nous évaluons et traitons en ostéopathie. Comme mentionné précédemment, la physiologie de l’ATM peut être une cause du bruxisme. Comme son nom l’indique, c’est l’articulation entre la mandibule (le nom scientifique pour la mâchoire) et les os temporaux (deux pièces osseuses situées sur la partie latérale du crâne). L’articulation est localisée tout juste devant l’oreille. Vous sentirez donc l’articulation bouger si vous placez vos doigts dans vos oreilles et que vous ouvrez et fermez la bouche. À ne pas faire en public si vous tenez à votre dignité!

En ostéopathie, plusieurs techniques sont possibles pour améliorer la mobilité et le contrôle moteur de l’ATM. En plus de s’intéresser directement à l’articulation, le traitement ostéopathique tiendra également compte de tout ce qui se passe au niveau de la mandibule et des temporaux directement ainsi que du reste de la région crânienne, cervicale et thoracique. L’objectif de ces techniques est de diminuer les facteurs musculaires, ligamentaires et neuromusculaires liés au phénomène de compression des dents et les inconforts possibles ou les douleurs au niveau de la fameuse ATM.

Bref, si votre ATM vous fait souffrir (maintenant que vous savez ce que c’est!) sans trop comprendre la cause ou si vous connaissez quelqu’un qui vous dérange la nuit par ce désagréable bruit de grincement, rappelez-vous qu’il y a des solutions à ce problème.


Gabriel Charlebois, Ostéopathie

Références :

Source Image d’entête : Unsplash

Aguilera SB, Brown L, Perico VA. Aesthetic Treatment of Bruxism. J Clin Aesthet Dermatol. 2017 May; 10(5): 49–55.

Lavigne GJ, Kato T, Kolta A, Sessle BJ. Neurobiological mechanisms involved in sleep bruxism. Crit Rev Oral Biol Med. 2003;14:30-46.

Monaco A, Cozzolino V, Catteneo R, Cutilli T, Spadaro A. Osteopathic manipulative treatment (OMT) effects on mandibular kinetics: Kinesiographic study. Eur J Paediatr Dent. 2008; 9:37–42.

Wright E and North S. Management and Treatment of Temporomandibular Disorders: A Clinical Perspective. J Man Manip Ther. 2009; 17(4): 247–254.